27
Nov
Nouvelles technologies

Créer son entreprise : interview et conseils

Quentin Oustelandt est l’un des plus jeunes entrepreneurs d’Euratechnologies à Lille. A 25 ans, il est le co-fondateur d’une start-up, Energic. Il nous explique son parcours et comment il a opéré la transition entre ses études et l’entreprenariat.

 
Quel est votre parcours scolaire ?

Je suis originaire de Dunkerque, j’ai intégré une prépa HEC à Faidherbe à Lille en 2011. A l’origine je voulais travailler dans la finance, je me voyais trader à la City ! Mais après ces deux années, être indépendant et créer ma boîte dans le développement durable est devenu mon objectif. Pas vraiment ce vers quoi devaient m’orienter ces études donc ! J’ai d’abord choisi de faire après la prépa un grand tour d’Europe en sac à dos pendant 4 mois. Quand je suis revenu en France, je me suis inscrit en Licence de langues à Lille III à Roubaix. Cela me plaisait moyennement et je continuais parallèlement à me renseigner sur l’entreprenariat. L’année suivante, j’ai opté pour une double licence en Sciences Politiques et Sociologie à Lille II et Lille III. Puis un Master 1 Entreprenariat et Management de l’innovation à Lille 1. En Master 2 je suis parti à l’IAE en « Entreprenariat et management de l’innovation », formation à laquelle il fallait postuler avec une idée de création d’entreprise. C’était du concret. On avait deux jours de cours et trois jours en dehors de l’école pour créer notre projet-là. Pour être entrepreneur je pense qu’il ne faut pas être à 100% à l’école, sinon on n’a pas le temps d’entreprendre !

 
Comment s’est faite la transition entre l’école et l’entreprise ?

Très rapidement puisque j’ai mené de front formation et création d’entreprise. Mon projet d’entreprise lié à l’environnement et aux économies d’énergie s’est en effet éclairci lorsque j’étais en Master 1. Je devais réaliser à ce moment un stage et je suis tombé sur une offre d’emploi. Alexis Delepoulle, dirigeant du groupe Pouchain, cherchait un associé pour créer une nouvelle boite dans ce domaine. Je n’avais pas du tout le profil car l’offre spécifiait 10 ans d’expérience mais je l’ai contacté quand même. Et aujourd’hui c’est mon associé. ! Nous créons ensemble Energic en mai 2016 alors que je suis en Master 1. Cela va donc très vite. J’intègre Euratechnologies en avril 2016 dans le cadre du programme d’incubation « Start by Euratech » qui permet en 90 jours de passer de l’idée à la création d’entreprise. Puis je suis redirigé vers le Village by CA Nord de France car la transition énergétique fait partie de leurs grands domaines de développement.

 
Qu’est-ce qui t’intéressait dans le concept de start-up ?

L’innovation, l’ambition et la vitesse de déploiement. Dès la fin de la Prépa, je ne voyais pas salarié, je voulais être libre d’entreprendre et de créer une entreprise innovante, un microcosme où l’on peut créer des choses nouvelles, avec moins de contraintes. Une start-up se développe vite et fort. C’est un modèle où il est possible de repenser les modèles d’organisation de l’entreprise.Le fait d’être une SAS, plus souple qu’une Sarl, permet de lever plus facilement des fonds pour lever des fonds avec ce type de structure.

 
Comment as-tu financé ton projet ?

J’ai toujours économisé et travaillé pendant mes études. J’ai été animateur, surveillant à l’internat pendant ma Prépa, j’ai  épargné quand j’étais boursier, bref j’ai toujours fait en sorte de faire fructifier mes économies. J’ai donc pu investir 10 000 euros à la création d’Energic. Il est tout à fait possible de démarrer un projet avec peu d’argent. Avec les 50 000 euros rassemblés avec mes associés, nous sommes allés chercher 70 000 euros de subventions et 150 000 de prêts bancaires. Energic a donc démarré avec 300 000 euros, c’est ce qu’on appelle l’effet levier. De 3 associés, nous sommes passés à une équipe de 10 personnes et visons les 25 salariés d’ici deux ans.

 
Quel est le concept d’Energic ?

Energic est une solution innovante de coaching énergétique ludique et communautaire, qui permet de réduire de 5 à 30 % les consommations énergétiques des entreprises, des collectivités et des campus universitaires. Aujourd’hui nous vendons la solution complète en mode SAS avec une application mobile pour l’ensemble des usagers, un tableau de bord pour les gestionnaires techniques, une solution d’affichage pour l’ensemble des écrans d’affichage dans le bâtiment et en particulier pour les bâtiments tertiaires où les consommations d’énergie sont les plus fortes. C’est d’abord une solution destinée à l’usager dans le bâtiment pour le remettre au cœur de la performance énergétique.

 
Qu’est-ce qui a changé pour toi entre la vie étudiante et la vie active ?

Personnellement pas grand-chose ! J’ai le même train de vie. J’ai toujours beaucoup travaillé, entre 70 et 90 heures par semaine. Le plus dur au début a été le décalage avec les amis proches qui étaient encore en études. J’ai commencé ma vie active deux ans avant eux finalement. Les responsabilités et les enjeux entre les études et la vie d’entrepreneur sont évidemment très différents. Si je fais une erreur aujourd’hui, je ferme la boîte et je licencie 6 personnes. C’est un investissement total mais aujourd’hui je gagne correctement ma vie, le mythe du créateur d’entreprise qui ne gagne rien pendant des années est à déconstruire !

 

Article à caractère informatif et publicitaire. Les informations présentes dans cet article sont données à titre purement indicatif et n’engagent pas la responsabilité du Crédit Agricole ; elles n’ont en aucun cas vocation à se substituer aux connaissances et compétences du lecteur. Ce document non exhaustif et non contractuel. Il est vivement recommandé de solliciter les conseils d’un professionnel. Certains produits et services mentionnés dans cet article peuvent être commercialisés par le Crédit Agricole : renseignez-vous sur leur disponibilité dans votre Caisse régionale. La souscription à ces produits et services peut être soumise à conditions ou à la réglementation en vigueur, ainsi qu’à l’étude et à l’acceptation de votre dossier par votre Caisse régionale. Accédez au détail de ces produits et services en cliquant sur les liens hypertexte prévus à cet effet dans la présente page Internet.

Partager l’article :

Une question ?

Contactez-nous

Avec vous, à chaque instant

images Retrouvez-nous en agence
Gestion de vos besoins, question concernant vos projets... Nos conseillers vous accompagnent
Retrouvez toutes nos agences
images Besoin d'aide
Opposition sur votre carte bancaire, question concernant vos besoins, prise de rendez-vous...
Contactez-nous
images Télécharger
l'app "Ma banque"
Chattez avec nous !
03.66.33.34.35 (appel gratuit)
Contactez-nous
Contactez-nous !