7
Déc
Partir à l'étranger

Partir à l’étranger : conseils

Envie de partir ? Oui mais comment et pourquoi ? Que ce soit pour poursuivre des études supérieures, approfondir une langue, faire un stage en entreprise ou dans un établissement de formation… Voici quelques idées d’options pour partir vivre à l’étranger.

 

Faire des études ou un stage
Les nouvelles générations voyagent de plus en plus et de plus en plus tôt même si la mondialisation est loin d’être un phénomène récent ! Faire ses études ou un stage et ainsi acquérir une expérience à l’étranger est un réel atout sur un CV.
De nombreux établissements supérieurs proposent des programmes de mobilité internationale grâce à des partenariats entre les écoles. Le programme le plus connu, Erasmus (il a fêté ses 30 ans en 2017 !) favorise les actions de mobilité en Europe et à l’international pour les étudiants (périodes d’études ou de stage). Il faut se renseigner auprès de son université ou de son école pour déposer un dossier de candidature et éventuellement bénéficier d’une bourse.

Étudiez bien votre budget avant de vous lancer :
Transports, logement, nourriture : la mobilité internationale a en effet un coût, en particulier dans certains pays où le coût de la vie est plus élevé (par exemple au Royaume-Uni, en Autriche, au Danemark, etc.) Le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche peut attribuer une aide aux boursiers sur critères sociaux. Il subventionne aussi le PET : le Programme Etudes Travail (PET) pour des étudiants qui veulent travailler sur leur campus pendant leur année scolaire. Le CROUS (Centre Régional des Oeuvres Universitaires et Scolaires) propose aussi un soutien financier aux jeunes partant étudier à l’étranger mais ne pouvant bénéficier des bourses sur critères sociaux. Il faudra pour les autres penser à épargner ou à recourir à un prêt.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

 

Vous pouvez aussi chercher un petit job sur place pour payer vos charges (attention ce n’est pas le cas partout : c’est interdit aux Etats-Unis durant la première année d’études par exemple.)

 

Bon à savoir :
• A l’Université, il faut obligatoirement avoir validé une année n+1 avant de pouvoir postuler pour une période de mobilité internationale pour études.
• Visa. Si vous partez dans un pays non européen pour plusieurs mois, le visa est indispensable, il faudra penser à en faire la demande.
• Consulter le site du ministère de la Jeunesse et des Sports. Forums, témoignages et liens vers des structures spécialisées dans la mobilité des jeunes à l’international.

 

Travailler à l’étranger
A l’échelle de la France, seulement 3 % de la population vit à l’étranger et pour plus de la moitié d’entre eux, c’est pour des raisons professionnelles. Parce qu’à l’étranger, votre profil aura forcément plus de visibilité que dans votre pays d’origine. C’est parfois l’occasion de trouver des postes avec des responsabilités que vous n’auriez pas eu et de connaître une évolution de carrière plus rapide.

 

SVE, VIE, VSI, VVT, etc.
Le Service Volontaire Européen (SVE) est accessible à tous les jeunes de 17 à 30 ans, sans nécessité de formation, expérience ou diplôme particulier. Il permet de partir à l’étranger d’un an maximum au sein d’une organisation à but non lucratif. S’engager dans l’humanitaire permet aussi de partir à l’étranger mais les postes salariés sont rares.
Le Volontariat International en Entreprise (VIE) s’adresse lui aux Français diplômés jusque 30 ans qui peuvent par ce biais effectuer une mission en dans une entreprise étrangère quel que soit leur domaine. Cette mission est renouvelable une fois dans la limite des deux ans.
Le Volontariat de Solidarité Internationale (VSI) s’adresse à toute personne majeure sans activité professionnelle qui veut faire un travail d’intérêt général – missions de 6 mois à 2 ans) auprès d’associations agréés (liste sur le site http://diplomatie.gouv.fr ) Le transport, le logement et la nourriture sont pris en charge, une indemnité mensuelle peut être envisagée et la couverture par la Sécurité sociale assurée.
On termine ce petit tour d’horizon avec le PVT, le permis vacances travail. Grâce à des accords entre la France et certains pays, les jeunes de 18 à 30 ans peuvent grâce à ce permis (également appelé VVT, visa vacances travail ou WHV, Working Holiday Visa) de vivre dans un pays qui n’est pas en Europe pour effectuer un stage de 4 mois ou un job de 6 mois maximum dans la même entreprise.

 

Pour aller + loin :
www.pvtistes.net : Ce site contient une mine d’informations sur le PVT, mais aussi sur d’autres formes de visa (jeune pro, VIE…). Et des dossiers pour bien préparer son expatriation, des témoignages, un forum très actif, des annonces d’emploi…
www.pole-emploi-international.fr : recense les salons dédiés à la mobilité internationale et redirige vers d’autres sites plus spécialisés en matière d’emploi à l’étranger.
www.ccifrance-international.org : réseau des chambres de commerce et d’industrie rassemblant les entreprises françaises installées à l’étranger.
www.fiafe.orge : fédération internationale des accueils français et francophones à l’étranger.

 

Article à caractère informatif et publicitaire. Les informations présentes dans cet article sont données à titre purement indicatif et n’engagent pas la responsabilité du Crédit Agricole ; elles n’ont en aucun cas vocation à se substituer aux connaissances et compétences du lecteur. Ce document non exhaustif et non contractuel. Il est vivement recommandé de solliciter les conseils d’un professionnel. Certains produits et services mentionnés dans cet article peuvent être commercialisés par le Crédit Agricole : renseignez-vous sur leur disponibilité dans votre Caisse régionale. La souscription à ces produits et services peut être soumise à conditions ou à la réglementation en vigueur, ainsi qu’à l’étude et à l’acceptation de votre dossier par votre Caisse régionale. Accédez au détail de ces produits et services en cliquant sur les liens hypertexte prévus à cet effet dans la présente page Internet.

 

Partager l’article :

Une question ?

Contactez-nous

Avec vous, à chaque instant

images Retrouvez-nous en agence
Gestion de vos besoins, question concernant vos projets... Nos conseillers vous accompagnent
Retrouvez toutes nos agences
images Besoin d'aide
Opposition sur votre carte bancaire, question concernant vos besoins, prise de rendez-vous...
Contactez-nous
images Télécharger
l'app "Ma banque"
Chattez avec nous !
03.66.33.34.35 (appel gratuit)
Contactez-nous
Contactez-nous !